Lady Long Solo


Lady Long Solo - La librairie

38 rue Keller - 75011 Paris

Lady Long Solo
38 rue Keller • 75011 Paris
Tel: 09 52 73 81 53 | 01 40 09 69 82

Conditions générales de vente [CGV] | Nous contacter


Accueil > La Librairie > Actualité

David Rougerie

lecture de "Comètes saltimbancales"

vendredi 30 janvier à 19h





Situations, réflexions, observations, critiques et vécus de saltimbanques jalonnent ce recueil. Ces portraits sur le vif composent un tout. De réalités mélancoliques en peintures pathétiques, mais aussi de joies brutes et fantaisistes à se trouver sur une scène en émotions que provoque le spectateur (lorsqu’il se déplace !...) à l’interprète, voici ici quelques photographies et danses de la vie de saltimbicous : incurie du devoir culturel des pouvoirs publics ; valeureux archarnements ; du fait de s’occuper d’un lieu ; création ; artistes au plateau et au chapeau sans château...

LA P(a)RESSE EN PARLE avant même que ce livre ne paraisse !
Le Nouvel Obs à Ronger : « Une vraie moelle dans un sujet qui pourrait rester en surface. »
Le Figarrot Littéraire : « Sans aucun doute, cet ouvrage fera couler de l’encre et du sang ! »
Libérascions : « Un travail besogneux comme nous les aimons, de bûcheron, en une immense forêt fourmillante. »
Téléramate : « Quelles images multiples de la vie d’artiste que nous aimons découvrir et redécouvrir ! »
Flamme Actuelle : « Voilà ce qu’enfin nous pouvons appeler de vraies saltimbicouilles ! Un sujet chaud bouillant ! »
Aujourd’huis en Rance : « Une ouverture d’esprit qui sent bon le besoin de culture(s) ! »
Le Foin : « Un livre de saison, préparé dirait-on pour votre rentrée littéraire. Et pourtant, pas un roman de terroir ! »
France Interdit : « Une prise de parole menacée. Vous fournir d’urgence ce manifeste humain ! »
Europun : « À traduire d’urgence dans toutes les langues de la Communauté Européenne ! »
Europdeux renchérit : « Et plutôt deux fois qu’une, auditeurs chéris ! »
Anal + : « Pas un livre de trou de balle mais sur de beaux enfants de la balle, même s’ils sont peau d’balle...! »
Charlit Abdo : « Malgré quelques états d’âme, ouvrage costaud comme un char. Lecture à la p’tite semaine, qui laisse des traces aux adultes, abdos, minots... »
Hêle : « Un portrait et une situation qui interp’Elle. Une sensibilité toute féminine. On valide. »

Éric Pellenard - Le Journal de Saône-et-Loire :
FRONDEUR… LA CULTURE FAIT DES VAGUES À LA FÊTE DE LA ROSE DE FRANGY-EN-BRESSE

Avant les grands discours des ministres, le micro a été tendu, dimanche, à deux intervenants. Si la première allocution soutenait la réforme des rythmes scolaires, la seconde a été moins “lisse”…
David Rougerie y a été fort pour défendre la culture et le statut de ceux qui la font vivre. Des expressions comme “Fête de l’arthrose” ont d’abord généré quelques sourires, devenus crispés quand l’intervenant a lancé aux élus : « Vous faire confiance, pour les non-militants, est devenu un sport de combat. » Et la réprobation est même devenue bruyante quand l’artiste a évoqué ses espoirs que...
La suite à l’intérieur de l’ouvrage !


Poster un message