Lady Long Solo


Lady Long Solo - La librairie

38 rue Keller - 75011 Paris

Lady Long Solo
38 rue Keller • 75011 Paris
Tel: 09 52 73 81 53 | 01 40 09 69 82

Conditions générales de vente [CGV] | Nous contacter


Accueil > Notre sélection


Le voyage du poète - nouvelles et poèmes de l'intranquilité

10.00 €

Prix Lady Long Solo

Le voyage du poète - nouvelles et poèmes de l’intranquilité

PUTU OKA SUKANTA

Putu Oka Sukanta est un écrivain indonésien méconnu, traduit en français par Jacqueline Camus, édité par l’École française d’Extrême-Orient et le forum Djakarta-Paris. Putu Oka est surtout un témoin essentiel d’une des plus grandes tragédies du XXème siècle : le massacre des communistes indonésiens, en 1965-66. On compte alors "sans doute beaucoup plus de 500 000 morts", dit Jacqueline Camus. Victimes de la prise du pouvoir du général Suharto, avec l’appui américain, ces morts indonésiens sont parmi les oubliés de l’histoire. Putu Oka, qui aura fait, lui, dix ans de prison, consacre sa vie à recueillir des témoignages sur ce crime politique de première ampleur.





Le Prix Lady Long Solo récompense une œuvre méritoire dans le domaine de la pensée, mais s’attache plus particulièrement aux tragédies humaines de notre temps.

"Pourquoi le ciel ne s’est-il pas écroulé pour venir en aide à ta lutte ?" demande Putu Oka.

Bien souvent, les plus grandes catastrophes humaines s’éclipsent ainsi dans le silence et l’indifférence.

Parfois des consciences se dressent contre la barbarie. Mais surtout, le Prix Lady Long Solo récompense l’œuvre de celui qui se recueille, et tâche de reconstituer la mémoire du drame.

Parce que la vérité est indispensable à la justice.

Parce que sans conscience de la douleur humaine, il n’y a que l’inconscience criminelle dans laquelle notre époque a sombré, d’Indonésie en Rwanda.

Parce que la reconstruction d’un projet humain pour une terre où il serait possible de vivre en passera forcément par la compréhension des catastrophes politiques du XXème siècle.

Le Prix Lady Long Solo consiste à diffuser l’œuvre de son récipiendaire autant que faire se peut et intégralement à son bénéfice. Pour soutenir le travail de la mémoire.


Poster un message