LEGALIZE | Réseau de boutiques de CBD associatives | Fleurs, Résines, Huiles, Patchs, Soins, Livres & Accessoires

Legalize | Réseau de boutiques CBD

CBD : Commandez au +33 7 49 24 34 89 (10h-19h / lundi à samedi)

Une fleur de CBD n’est pas un stupéfiant

2 Oct 2021 | Blog, Boutique CDB | 0 commentaires

Un arrêté gouvernemental, publié en juillet, est en cours d’examen à Bruxelles, avant d’entrer en vigueur en 2022, pour interdire la vente de fleurs de CBD qui seront considérées comme des stupéfiants même si elles contiennent moins de 0,2 % de THC, la molécule psychoactive du cannabis.

Ainsi, les 1500 boutiques spécialisées permettant au public de s’approvisionner légalement en fleurs de CBD devraient fermer !

La vente de fleurs, à consommer en tisane ou autrement, connait un grand succès ces dernières années en particulier parce que de nombreux consommateurs de cannabis, s’approvisionnant jusque-là au marché noir, préfèrent ces fleurs au CBD non psychoactives, très parfumées et apaisantes, trouvable normalement dans le commerce, avec l’analyse de leur composition, un prix et une facture.

Ainsi le marché noir a perdu une part non négligeable de sa clientèle (évaluée à 15 % en Italie, et probablement équivalente ou supérieure en France).

Le ministre de l’Intérieur, Darmanin, le premier ministre, Castex, et le président Macron, se sont engagés dans une croisade contre le cannabis dont ils pensent, semble-t-il, qu’elle profitera à leur campagne électorale…

Et pour bien montrer qu’ils sont « durs », ils choisissent de s’en prendre y compris aux fleurs de CBD, sous prétexte de « simplifier » les contrôles de police permettant d’administrer des amendes de 200 euros sans même prendre la peine de vérifier le taux de THC, la « ressemblance » avec une fleur en contenant étant désormais suffisante pour qualifier l’infraction pénale !!!

Au passage, une telle mesure sera un beau cadeau au marché noir et aux bandes armées que le ministère l’Intérieur bichonne pour mieux entretenir l’insécurité qui fait sa publicité.

Michel Sitbon

VOUS N’AUREZ PAS MA FLEUR,
CELLE QUI ME POUSSE À L’INTÉRIEUR !
François Béranger

Réprimez-moi si vous voulez
A cause de mes cheveux trop longs
A cause de ma gueule arrogante
Au passage des cars de poulets
Donnez-moi des coups de pied dans l’fion
Des coups d’bidule dans les roustons
Puis enfin traitez-moi de tante
Faites-moi une tête bien rasée
Comme les nazis en l’an quarante

Vous n’aurez pas ma fleur
Celle qui me pousse à l’intérieur
Fleur cérébrale et fleur de cœur, ma fleur
Fleur de cœur, ma fleur
Vous êtes les plus forts
Mais tous, vous êtes morts
Et je vous emmerde !

Réprimez-moi si vous voulez
Pour avoir essayé d’aimer
Sur les pelouses interdites
Hors des institutions sacrées
Sacré nom de Dieu ! C’est meilleur
Essayez pour voir et puis dites
Divorcez-moi, châtrez-moi l’cœur
Et puis l’reste aussi, quel bonheur
Et mangez-les avec des frites

Réprimez-moi si vous voulez
Pour m’être évadé de ces villes
Qui puent, qui font du bruit, qui meurent
D’avoir laissé aux créanciers
La rage de n’être pas payés
D’avoir perdu toute ma bile
Le long des routes qui vont ailleurs
Bordées de cannabis en fleurs
Et puis d’en être revenu

Réprimez-moi si vous voulez
Être différent c’est un crime
Être noir ou jaune ou pédé
Ne pas respecter votre frime
Avez-vous une fois seulement
Songé que la haine, ça mine
Alors que l’amour, ça détend
Que ça rend jeune et beau tout l’temps ?
Mais bien sûr, c’est un gros péché…

Vous n’aurez pas ma fleur
Celle qui me pousse à l’intérieur
Fleur cérébrale et fleur de cœur, ma fleur
Fleur de cœur, ma fleur …ad lib…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code